Category

Photos

Décret Photoshop

« Décret Photoshop », avez-vous une tête de retouché ?

By | Actu Web & Com', Le studio, Photos | No Comments

Le Décret Photoshop est avant tout une mesure prise pour les photos de mode

Les publicités de mannequins qui inondent les magazines français sont toutes réalisées à partir de photos retouchées. Nous le savons tous, enfin j’espère. Comme disent les ados, « dans la vraie vie les gens ne sont pas comme ça ! ». Spécialistes de la suite Adobe et donc de Photoshop chez Hookipa, nous sommes les premiers à avouer retoucher absolument toutes les photos intégrées dans nos maquettes, visages, paysages, tubes de dentifrices, chaudières… Inconsciemment, une norme esthétique, féminine comme masculine, est ainsi imposée aux lecteurs, en particulier les très jeunes. Ce nouveau Décret Photoshop est une bonne chose. Elle n’enlève rien à notre savoir-faire et à la beauté des documents, encore faut-il être transparent avec la cible. Les beaux ciels bleus intégrés et les l’élimination du linge qui sèche sur un balcon resteront toujours plus vendeurs !

Les personnes sans défauts physiques telles qu’on nous les affiche dans les magazines ou aux arrêts de bus n’existent pas ! Jambes galbées, teint éclatant, silhouette avantageuse, dents parfaitement blanches… tous ces atouts très vendeurs (ou pas) font l’objet de plusieurs heures de travail à la tablette graphique (lumières, textures, volumes, greffes…).

Tous ces beaux jeunes hommes et tous ces belles jeunes femmes mentent aux lecteurs et lectrices de ces périodiques en leur projetant une image erronée du corps humain. Or, cela peut avoir des effets délétères sur le comportement d’individus fragiles ou facilement influençables, notamment pendant l’adolescence, en les incitant subrepticement à se caler à des standards esthétiques inaccessibles. Le décret photoshop est donc là pour ouvrir les yeux, les bons à tous les lecteurs.

Le « Décret Photoshop » :

Face à cette problématique, le gouvernement a pris la décision d’imposer, à partir du 1er octobre 2017, la mention « photographie retouchée » sur tous les clichés à usage commercial, « lorsque l’apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d’image, pour affiner ou épaissir leur silhouette », explique le ministère de la santé.

Une mention obligatoire dès octobre 2017

« L’exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d’autodépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé », rappellent les services de Marisol Touraine. Il faut donc agir « agir sur l’image du corps dans la société pour éviter la promotion d’idéaux de beauté inaccessibles et prévenir l’anorexie chez les jeunes ».

En conséquence, le décret n° 2017-738 du 4 mai 2017 « relatif aux photographies à usage commercial de mannequins dont l’apparence corporelle a été modifiée » a été publié au Journal officiel ce vendredi 5 mai. Il précise les modalités d’application de l’article L2133-2 du code de la santé publique, adopté dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé (n° 2016-41 du 26 janvier 2016).

La Presse n’est pas la seule concernée

Que dit le Décret Photoshop ?

Que les obligations de l’article L2133-2 sont applicables « aux photographies à usage commercial de mannequins insérées dans des messages publicitaires diffusés notamment par voie d’affichage, par voie de communication au public en ligne […], dans les publications de presse […], dans la correspondance publicitaire destinée aux particuliers et dans les imprimés publicitaires destinés au public ».

La télévision n’est pas concernée.

Le décret poursuit en exigeant que la mention sur la photo soit « apposée de façon accessible, aisément lisible et clairement différenciée du message publicitaire ou promotionnel ». Par ailleurs, « la présentation des messages [doit respecter] les règles et usages de bonnes pratiques définis par la profession, notamment par l’autorité de régulation professionnelle de la publicité ».

C’est à l’annonceur de veiller au respect de ces obligations et de vérifier que les photos qu’il achète ont fait l’objet ou pas d’une retouche sur Photoshop (ou sur tout autre outil de modification d’image). En cas de non-respect de ces dispositions, la loi prévoit une amende de 37 500 euros, voire atteindre jusqu’à presque un tiers (30 %) des dépenses consacrées à la publicité par l’annonceur.

Peut-être verrons nous un jour, à côté de chaque publicité, les photos d’origine. Nous vous invitons à consulter ce lien  ou encore celui-ci, pour prendre conscience du travail effectué et à quel point la réalité est abandonnée.

copyright

Photos, web & copyright !

By | Actu Web & Com', Le studio, Photos | No Comments

Pouvons nous utiliser les photos trouvées sur le web et s’affranchir du copyright ?

La réponse est simple : Non ! On ne peut pas s’affranchir du copyright sous prétexte que l’on est sur le web !

Mais la réponse ne sera pas courte ! Voici pourquoi :

Les visuels appartiennent à une personne, l’auteur. Le photographe pour une photo, l’illustrateur pour un dessin, le graphiste pour un montage (en espérant que celui-ci ait lui-même les droits pour utiliser les visuels sources transformés !). Seules ces personnes disposent des droits d’auteur et peuvent donc faire ce que bon leur semble de leur propriété. Le photographe aura lui-même pris la peine d’obtenir les droits auprès des figurants avant les prises de vues. Leurs œuvres sont automatiquement protégées.

Google est un formidable outil et vous permet d’obtenir en quelques secondes une multitude de photos à partir de votre mot clé saisi. Tous les styles, toutes les tailles…

Ces visuels sont l’aboutissement d’un travail conséquent : éclairage, mise en scène, patience, talent… Il est un peu facile de vouloir bénéficier des visuels sans faire le moindre effort ! cela se paye, ce sont les droits d’exploitation.

Si vous voulez à votre tour les utiliser, il faut en faire la demande auprès de l’auteur pour qu’il vous cède les droits d’exploitation. Un simple courrier peut suffir pour cela, et bien souvent, concernant  essentiellement les blogs, vous verrez que les auteurs sont assez souples et acceptent facilement la publication de leurs photos en échange de quelques liens. Pour les utilisations commerciales… c’est une autre affaire !!

Pour une utilisation commerciale ou si vous avez vraiment beaucoup de photos à trouver pour illustrer votre blog ou votre site, la meilleure solution consiste à utiliser les banques images en ligne. Elles sont de plus en plus nombreuses et surtout de mieux en mieux fournies, avec des meilleurs moteurs de recherche. Les banques payantes les plus connues sont Fotolia, Free Images, Free Stock Photos, iStockphoto, et depuis peu Adobe Stock. Hookipa travaille beaucoup avec ces deux derniers.

Il existe aussi des banques d’images qui autorisent l’utilisation gratuite de leurs visuels comme MorgueFile, Image After, Stock.XCHNG, etc… pourquoi s’en priver ?

Tineye est également un superbe outil puisqu’il permet à n’importe quel auteur de voir où, quand et par qui a été utilisée sa photo. Cet outil nous sert également pour retrouver des photos que nous aurions renommées et savoir chez qui nous les avons achetées. Les mêmes outils existent pour la reconnaissance de textes et donc la duplication de contenus sur les sites. En cas d’infraction, vous vous exposez à la fermeture de vos comptes (réseaux sociaux), même si dans ce domaine, Facebook, Twitter et autres Instagram ne sont pas vraiment sévères. Plus souvent l’auteur procède à des poursuites judiciaires contre l’utilisateur et les amendes peuvent largement dépasser le millier d’euros !

Toutes les images trouvées sur le web sont-elles soumises aux droits d’auteur ?

S’il n’est pas clairement indiqué sur le site consulté que la photo est libre de droit pour une utilisation personnelle mais également pour une utilisation commerciale, considérez que oui ! Si vous utilisez ce visuel (photos, vidéos, textes, sons, présentations PPT…) vous êtes en violation des droits d’auteur. L’absence d’information sur le copyright ne vous libère pas des droits d’auteur, par défaut, les visuels sont protégés, même sur Facebook et Twitter ! La loi s’applique également pour les réseaux sociaux !

Les limites du droit d’utilisation

Les droits d’auteur cédés ne vous confèrent pas TOUS les droits ! Vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez avec une photo par exemple. Les modifications (chromie, cadrage…) ne sont pas automatiquement permises. Certaines photos de personnes ont des droits limités et ne peuvent par exemple être utilisées que dans certains contextes. Des visages de personnes ne peuvent pas être exploités pour certaines thématiques « délicates » (alcoolisme, drogue, handicaps…). L’utilisation peut également être restreinte à certains supports. La revente de ces photos est interdite (seule la licence « étendue ») vous y autorise mais le tarif est bien sûr plus élevé, et des contraintes de quantités et de retirages sont ajoutées). A vous de bien vous entendre avec l’auteur à ce sujet.

Les liens utiles sur le copyright :

Différence entre Droits d’auteur et Copyright ?

Nous vous conseillons ce site qui présente un petit historique et fait la comparaison des deux termes sans trop rentrer dans les détails.

http://www.eauteur.com/2011/05/droit-dauteur-et-copyright-quelles-differences/

Les définition du droit d’auteur très bien expliquées sur le site http://www.commentcamarche.net/contents/269-le-droit-d-auteur-copyright

Quelques bons conseils également sur http://eduscol.education.fr/internet-responsable/se-documenter-publier/reutiliser-des-contenus-produits-par-des-tiers/les-precautions-a-prendre.html

Les conseils d’hookipa :

1/ Rien de plus efficace et important que des images personnalisées et donc uniques !

  • Vous n’avez pas de budget… prenez le temps pour faire vous-même vos photos 
  • Faites appel à un studio photo (Hookipa dans certains cas !) pour faire de belles photos… à votre image !

2/ Utilisez les banques images libres de droit, ce n’est pas aussi cher que ce que vous pensez !

3/ Faites réaliser vos maquettes (Print ou webdesign) par Hookipa, nous sommes abonnés à GettyImages

4/ Vous souhaitez vraiment utiliser la photo trouvée sur Google…

Contactez le site qui publie l’image concernée et remontez la source jusqu’au propriétaire des droits pour obtenir l’exploitation du copyright ! (Conservez précieusement une copie de vos échanges et des droits accordés !). Une fois le propriétaire des droits trouvé, négociez l’utilisation de l’image en question.

5/ Toujours mentionner la source (banque image) et l’auteur lors des utilisations (web ou papier) sous forme de copyright « © »

Pour plus d’informations, contactez Le Studio Hookipa !

© Photo Istockphoto.com – Jannoon028

Cet été à Font-Romeu !!

By | Photos, Print | No Comments

Bientôt le Printemps, pensez à vos vacances en plein air cet été ! Une station qui propose une multitude d’activités pour tous les âges, dans un cadre exceptionnel. La brochure « été » de Font-Romeu est terminée, vous pouvez obtenir toutes les informations en la consultant. Maintenant, on attaque le guide d’accueil et le livret « Famille Plus » pour amuser les enfants !RomeuBrochureEte2015RomeuBrochureEte2015V3 RomeuBrochureEte2015V2

Catalogue Bio-Pool 2015

By | Photos, Print | No Comments

Après le catalogue WA Conception, celui de Bio-Pool sera bientôt chez votre pisciniste. Le catalogue 2015 des cellules compatibles et son tarif ont été BAT vendredi. Ils seront livrés mercredi. Bio-Pool est le plus ancien client d’Hookipa, ils sont aujourd’hui nos voisins, les premiers travaux datent de 1996 !BioPoolCellules2015BioPool2015

By | Le studio, Photos, Print | No Comments

Myfox, LE nouveau client du Studio Ho’okipa. Budget à l’année pour la conception de l’ensemble de la communication : plaquette, affiches, packaging, notices, illustrations, PLV… Un nouveau secteur d’activité particulièrement intéressant pour ce spécialiste français de l’alarme, vidéoprotection et de la maison connectée. Merci pour votre confiance.
MYFOX_mockup_01_2015 MYFOX_mockup_02_2015